Coordonnées CIC

Accueil Inter Paroissial - Centre d'Information Catholique, 2 rue de la Fontaine 03100 MONTLUCON - tél : 04.70.05.05.95 - Email : paroisse.sainte- marie@orange.fr

Églises et Oeuvres d'art

"La beauté est un chemin, et l'art est une médiation particulièrement riche et prometteuse. Le langage artistique permet à l'Église de rendre perceptible et même fascinant le monde de l'invisible de Dieu"
(J-Paul II, Lettre aux artistes)
La paroisse Sainte-Marie héberge un patrimoine religieux et artistique particulièrement riche avec ses églises et œuvres d'art.
Pour des visites guidées, voir la page Visites guidées

Églises Notre-Dame et Saint-Pierre

Les églises Notre-Dame et Saint-Pierre se trouvent dans la vieille ville. Elles sont ouvertes tous les jours de 8h00 à 19h00 (ouverture prolongée durant l'été). Leur architecture et le nombre important d’œuvres d'art qui y sont conservées en font des lieux incontournables. Elles sont classées "Monuments historiques".
L’église Notre-Dame (voir plan) est un édifice original, intérieurement surtout, en raison de son asymétrie qui lui donne un certain charme. Il s’agit en fait d’une église gothique inachevée, construite entre la fin du XIVème et celle du XVème, sur l’emplacement d’un édifice roman dont elle conserve quelques éléments. Elle a été légèrement remaniée au XVIIème.
L’église Saint-Pierre (voir plan) est un édifice roman du début de XIIème dont elle conserve le plan primitif caractérisé par une large nef sans bas-côtés débouchant sur un transept très saillant. Elle a été légèrement remaniée aux XVème et XVIIème siècles. Sa sobre élégance romane incite au recueillement.


Voici quelques unes de leurs œuvres les plus remarquables :

Polyptyque de "La vie de la Vierge" (église Notre-Dame)

Le polyptyque peint à la fin du XVème, long de 3m72, est formé de sept panneaux de chêne. Il représente le cycle marial dans des scènes réalistes et familières. Il est attribué à Jean Roulx et son fils Jacquelin dits de Molusson, actifs à Bourges de 1461 à 1505 autour de Jean Colombe. Il aurait pu servir de rétable à l'autel de la Vierge jusqu'au XVIIème.    Classé au titre des Monuments Historiques le 7 avril 1902



 
Christ en croix (église Notre-Dame)
Ce superbe Christ en croix date du XVIIème, . Il a été restauré et réinstallé en 2014 derrière le maître autel (la croix est en noyer, le Christ en buis).
  Orgue (église Notre-Dame)

Construit vers 1850-1855, il fut reconstruit par Jean-Baptiste GHYS (Dijon) en 1892-1893 et inauguré le 31 mai 1893. Restauré grâce à un legs de Melle Emilienne Rougier et aux investissements de la municipalité de Montluçon et de la DRAC Auvergne pour la réfection de son environnement (tribune, voûte, vitraux…).

  

 

Statue de Sainte Madeleine (église Saint-Pierre)

Cette remarquable oeuvre d'art de la fin du XVème, se rattache à l'école de Michel Colombe. "Les traits du visage de la Sainte Madeleine de Montluçon rappellent ceux des visages féminins de Jean Hay. Cette statue est célébre par son élégance, soulignée au début du XXème siècle par l'historien d'art Emile Mâle."
Catalogue de l'exposition France 1500 au Louvre
Classée au titre des Monuments Historiques le 7 avril 1902
 La Piéta (église Notre-Dame)
La Vierge de Pitié du XVème  pourrait être de Jacques Morel. Une autre Piéta, classée au titre des Monuments Historiques, se trouve à Saint-Pierre. De nombreuses autres œuvres enrichissent ce patrimoine : Sainte-Barbe, Christ à la croix écotée, polyptyque de Vignier XXème à Saint-Pierre, Christ aux liens du XVème à Notre-Dame, retable de Notre-Dame du XVIIème... 
                                                                                                    Chapelle du Sacré-cœur   (également au cœur de la vieille ville, voir plan )



Ouverte tous les jours (sauf dimanche et fêtes) de 15h30 à 18h45. Cette chapelle, véritable petit joyau néo-gothique, se trouve au centre de la maison mère de l'Institut des Oblates du Coeur de Jésus. Consulter le dépliant explicatif de la chapelle ici. Visite virtuelle de la chapelle sur le site de L'Institut OCJ

 

   

 

Église Sainte-Anne à Lavault-Sainte-Anne (voir plan)

 Eglise romane du XIème siècle.
Ouverte sur rendez-vous au 04.70.05.05.95.  Cette modeste église romane présente un aspect inhabituel avec son "caquetoire" où les paroissiens peuvent discuter à la sortie de la messe : il s'agit d'un porche très particulier avec ses 2 piliers massifs qui maintiennent nettement au-dessus de la nef le clocher en bardeaux de châtaignier.  A remarquer : le chœur du VIIIème, les ferrures des fenêtres, antérieures au XIème, l’autel du XIème (dalle soutenue par 5 colonnes), 3 statues (Saint Roch, patron des agriculteurs, Saint Vincent, patron des vignerons et Sainte Anne apprenant la lecture à Marie, en bois polychrome, inscrite à l’inventaire des monuments historiques de 1923). La sainte patronne de la commune sort en procession le dimanche proche de sa fête (26 juillet).

    Église Saint-Georges à Désertines (voir plan)

Ouverte tous les jours de 8h00 à 19h00. Cette église romane a été construite vers la fin du XIIème siècle sur un plan rectangulaire : une nef unique, voûtée d'un berceau brisé et prolongée par un chevet plat.  Son portail gothique date du XIVème. Au XVème, elle fut agrandie au sud d'une chapelle gothique et au nord d'une salle, elle-même allongée au XVIIème pour devenir un véritable bas-côté.  Mobilier remarquable : des fonts baptismaux du XVIème, et des statues en bois : Saint Antoine ermite, XVème, Sainte Anne portant la Vierge enfant, bois polychrome doré, XVIème, Vierge à l'Enfant, XVIIème, Saint Georges, saint patron de l'église, reproduction de la statue du XVIIème (volée).

Église Saint-Victor à Saint-Victor (voir plan)

Ouverte tous les jours du 1er avril au 1er novembre de 14h00 à 18h30. L'église de Saint-Victor a bénéficié des apports de chaque époque depuis sa voute lambrissée du XIIème, son coeur du XVème... jusqu'à certains décors du XIXème. Elle a fait récemment l'objet de plusieurs campagnes de restaurations intérieures et extérieures. Ainsi en 2011, deux vitraux et deux tableaux (offerts par Napoléon III) ont été restaurés grâce au financement de l'association ARESVI. Inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 17 avril 1931

Eglise Saint-Eloi à Vaux (voir plan)

Cette petite église romane en grès rouge a été construite à la fin du XIIème siècle sur un plan rectangulaire avec abside en hémicycle . La façade a la forme, fréquente dans la région, d’un clocher-mur.

Eglise Saint-Sébastien à Estivareilles (voir plan)

Ouverte tous les jours de 9h00 à 18h00. Cette église de style néo-roman a été construite en 1894 sur l’emplacement d’un ancien édifice roman dont il ne reste aucun vestige.